Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Pure McCartney
Sam 3 Déc - 2:13 par Wingspan

» Je reviens.
Ven 17 Juin - 21:23 par wings1971

» A blast from 1999'
Sam 28 Nov - 23:54 par Wingspan

» presantation : lauravero2009
Lun 20 Juil - 4:57 par lauravero2009

» Bercy 1989
Jeu 19 Mar - 15:44 par bigappleu2

» billets concert stade de france 11 juin2015
Ven 13 Mar - 17:18 par chris73

» Présetation W.Gaines
Jeu 12 Mar - 22:50 par W.Gaines

» paul is back
Dim 8 Mar - 10:43 par chris73

» 14/10/1993... Paul McCartney en dédicace à la FNAC Ternes
Mar 23 Déc - 19:38 par Wingspan

» Hope for the future, le clip
Mar 9 Déc - 3:00 par Wingspan

Sondage

Lesquels acheterez vous? (Choix multiple)

 
 
 
 
 
 

Voir les résultats

Réseaux Sociaux





Partager
Les posteurs les plus actifs du mois

Mots-clés

livres  


Cotton Candy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cotton Candy

Message par Uncle Albert le Jeu 27 Mai - 0:03

Comme on a rarement des rééditions de qualités celle-ci je ne pouvais pas la rater. Alors voila, c'est l'Album séminal des Stones deuxième période. Un album nourrit aux sources du blues du rock de la dope et des emmerdes. L'album incontournable qui fait faire pipi dans sa culotte à Philippe Manoeuvre (et à moi j'avoue), un album exocet, un disque qui se promène depuis 38 ans au sommet de l'histoire du rock.



Exile on Main St
Que dire sinon qu'il est considéré pour beaucoup comme le meilleur album des Stones (même pour Keith Richard) que c'est le premier double des Stones, qu'il ne contient aucun hit (même si Tumbling Dice est depuis toujours repris en concert) et que l'accouchement s'est fait dans une douleur qui aurait découragé tout le monde... sauf les Stones.
Exile est l'album de Keith c'est indéniable et ça se sent. En 71 les Stones entame ce qui sera le Goodbye England Tour. Ils sont encore sous le coup d'Altamont. La police a essayé de les serrer plusieurs fois pour consommation et trafic de drogue, sans réel succès, alors on décide d'attaquer au portefeuille. Ils seront taxés parfois à hauteur de 90% des gains. Seule issue pour eux trouver un autre pays... la France. Les Stones s'installent dans le sud. Keith à Villefranche. John Pasche vient de créer le logo le plus connu et le plus rentables du rock. Sticky fingers est terminé Les Rolling Stones ont besoin d'une nouvelle jeunesse qui passe par l'exil.
L'enregistrement se déroule dans la cave de Keith Richards dans une atmosphère infernale. La chaleur de la cave, le guitariste shooté d'abord aux opiacés (pour calmer la douleur suite à un accident de la route) puis à l'héro fournie par des mecs qui zonent sur place. Ses absences répétées parfois pendant des heures pour le "Cotton Candy" puis ses retours pour présenter quelques riffs alors que Mick attends des chansons sur lesquelles plaquer des lyrics. Le vol de 9 guitares par des dealers, le matelas auquel on met le feu en s'endormant et un Mick Jagger occupé par la naissance de sa fille Jade. Les invités de marque, Gram Parson à qui l'on doit Sweet Virginia, Lennon qui vomit dans l'escalier un mélange vin rouge Méthadone et Bobby Keys qui dira que l'enregistrement de Satanic Majesties semble organisé en rapport à celui d'Exile.
Le 19 novembre, les Stones quittent le sud de la France pour L.A., principalement pour fuir l'arrivée de la police imminente (qui surviendra le 14 décembre). A Sunset Sound, la mission de reconstruction démarre. Le retour à la civilisation. Mick Jagger reprend le contrôle et finalise le travail de voix avec les enregistrements disparates.
Et la magie survient malgré des critiques souvent violentes : l'album manque de titre structuré, le son est impénétrable... Les photos de Dominique Tarlé, un film maudit Cocksucker Blues, une tournée 72 dont on attendait, en vain des extraits dans ce coffret. Les Stones ont réussi ce que les Beatles ont raté trois ans auparavant : devenir le plus grand groupe rock du monde.
Mick Jagger le considérera surestimé. Et Philippe Manoeuvre pourra continuer à mouiller son slip, surtout si Lussi reprend Tumbling Dice à la Nouvelle Star.
Lire : un numéro exceptionnel de Record Collector avec une interview de Keef.

Voir : Cocksucker Blues
Ecouter : cette réédition de toute beauté et si vous avez les moyens, le coffret vinyls + cd + dvd c'est "Cotton Candy"

_________________
Uncle Albert
Goutte d'eau dans un océan de juilletistes
avatar
Uncle Albert



Masculin

Vierge
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Back to the Egg

Date d'inscription : 06/11/2007

Nombre de messages : 801

http://www.walrus-gumboots.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum