Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Pure McCartney
Sam 3 Déc - 2:13 par Wingspan

» Je reviens.
Ven 17 Juin - 21:23 par wings1971

» A blast from 1999'
Sam 28 Nov - 23:54 par Wingspan

» presantation : lauravero2009
Lun 20 Juil - 4:57 par lauravero2009

» Bercy 1989
Jeu 19 Mar - 15:44 par bigappleu2

» billets concert stade de france 11 juin2015
Ven 13 Mar - 17:18 par chris73

» Présetation W.Gaines
Jeu 12 Mar - 22:50 par W.Gaines

» paul is back
Dim 8 Mar - 10:43 par chris73

» 14/10/1993... Paul McCartney en dédicace à la FNAC Ternes
Mar 23 Déc - 19:38 par Wingspan

» Hope for the future, le clip
Mar 9 Déc - 3:00 par Wingspan

Sondage

Lesquels acheterez vous? (Choix multiple)

 
 
 
 
 
 

Voir les résultats

Réseaux Sociaux





Partager
Les posteurs les plus actifs du mois

Mots-clés


Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Mar 11 Avr - 12:08


La première mondiale officielle du spectacle du Cirque du Soleil sur les Beatles aura lieu le vendredi 30 juin à Las Vegas, selon des informations obtenues par Le Devoir. Cette production, en chantier depuis des années, est une des plus attendues du showbiz aux États-Unis et à travers le monde.


Dernière édition par le Mer 31 Mai - 11:45, édité 2 fois
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Mar 11 Avr - 12:09

Habitué de travailler seul, François Pérusse unit, le temps d'un projet avec le Cirque du Soleil, sa créativité à celle du metteur en scène Dominic Champagne et des artistes qui participent au spectacle musical sur les Beatles. La première est prévue fin juin, à Las Vegas.

Le créateur des capsules des 2 minutes du peuple a conçu des montages audio à partir d'extraits de propos que se sont échangés Paul, John, Ringo et George lors de séances d'enregistrement dans les années 60. «On m'a donné environ 10 heures d'archives et on m'a dit: Amuse-toi! raconte Pérusse. Cela dit, on ne veut ridiculiser personne. On veut plutôt que ce soit fantaisiste. Beaucoup d'humour se dégage de la musique des Beatles. Des entrevues qu'ils ont accordées également. C'est leur humour plus que le mien qu'on veut faire ressortir. Je dépends de leur matériel, mais je rajoute quelques épices.»

Et qu'a-t-il préparé, exactement? Pas question de révéler la moindre information. Le Cirque du Soleil est reconnu pour travailler dans le plus grand secret. «Je n'ai pas l'autorisation de dévoiler le contenu du spectacle», dit Pérusse. Rabattons-nous sur sa participation musicale. Elle se traduit par combien de minutes dans le spectacle? «Je ne peux pas le dire.» Proposera-t-il un numéro ou des minutes de matériel dispersées dans le spectacle? «Je ne peux pas le dire.» Reconnaîtra-t-on la signature Pérusse? «Pas tout le temps.» Le musicien a-t-il trafiqué les voix des Beatles? «Non.»

Conscient de sa chance

Travailler entouré de collaborateurs ne fut pas trop difficile pour celui qui est habitué de contrôler tout de A à Z. «Je me trouve chanceux, privilégié, dit Pérusse. Je me suis adapté immédiatement. Naturellement, je me suis dit: Je ne suis plus le boss. C'est tellement gros! J'ai découvert qu'au Cirque, on veut tous réussir et que tout est un travail d'équipe. Je ne suis donc pas arrivé là en disant: Regardez comment on fait ça! J'ai dû m'ajuster après avoir présenté mes premières esquisses. C'est toute une expérience pour moi. J'apprends énormément.»

Pérusse doit son union avec le Cirque du Soleil à deux artistes français qui, il y a quatre ans, ont produit un film basé sur une de ses capsules des 2 minutes du peuple. «Ils ont gagné 12 prix dans des festivals du monde entier, dont un à Los Angeles. Dominic a décidé de me joindre en voyant les gens se lever pour applaudir à la fin d'un visionnement là-bas.»

Pas question, pour ce fan des Beatles, de refuser une telle proposition, même s'il doit pondre quotidiennement des capsules des 2 minutes du peuple pour Énergie 94,3 FM et de On s'écoute parler pour TVA (à l'émission Salut, bonjour!). «Je vais en préparer de ma chambre d'hôtel. J'ai envoyé une valise de la grosseur d'un réfrigérateur là-bas, il y a quelques jours. Je n'avais pas le choix.»
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Mar 11 Avr - 12:11

Et Apple voudrait sortir un cd tiré de ce spectacle dès cet été...
Vous pensez quoi de ce spectacle Question Moi j'avoue que l'idée ne parait pas si évidente... Rolling Eyes
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Mer 3 Mai - 22:23

Paul serait venu en personne la semaine dernière, faire une petite visite pendant les repetitions du cirque du soleil...
Pour la première de "LOVE" qui se tiendra donc le 30 juin, on attend la présence de Paul McCartney, Ringo Starr et Yoko puker Ono

A suivre...
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Lun 29 Mai - 13:13

Love en 10 anecdotes

Kathleen Lavoie

Le Soleil

Envoyée spéciale

Fini, le mystère ! Avec la conférence de presse qui levait le voile mercredi, à l’hôtel Le Mirage de Las Vegas, sur les premiers numéros de The Beatles LOVE, les détails de la participation des Beatles à la cinquième production permanente du Cirque du Soleil sur la Strip commencent à filtrer. Une rencontre exceptionnelle... en 10 anecdotes.

1Le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, se rappelle de la réunion de novembre 2000 où il a dû convaincre le comité des Beatles de s’associer au Cirque du Soleil. « C’était à Londres par une journée pluvieuse comme seule Londres les connaît. George (Harrison) m’avait dit qu’il essaierait de mettre notre projet à l’ordre du jour de leur réunion. (...) De mon côté, j’avais déjà rencontré Ringo, qui était positif par rapport au projet. Il me restait à rencontrer Yoko et Paul. George m’avait dit : “Retourne à l’hôtel et garde ton téléphone ouvert.” Il a finalement appelé. “On est en avance. Viens-t’en !” George et moi avons raconté ce qu’on mijotait. Ils nous ont demandé de continuer à développer ça. Quand George est mort, je pense que ça a renforcé la conviction de tous qu’il fallait faire le spectacle. Le rêve de George, c’était d’avoir une dernière occasion de travailler créativement avec les Beatles avant que tout le monde soit parti. »

2Guy Laliberté a martelé que LOVE constituait un véritable projet artistique des Beatles. « Paul (McCartney) était ici il y a deux semaines. Nous sommes tous restés en contact au cours des dernières années grâce à des rencontres de groupe, des rencontres individuelles, des appels, de la correspondance par courriels. Ce qu’il faut comprendre, c’est que LOVE est réellement une création des Beatles. C’est leur premier projet artistique depuis la séparation. » Selon le grand chef du Cirque, les deux institutions se rejoignent dans leur volonté « de créer un monde meilleur ».

3Le président et chef des opérations du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, s’étonne encore de la complexité des négociations avec une institution comme les Beatles, à travers leur compagnie, Apple Corps. « C’est l’icône la plus importante du monde de la musique. Pour le comprendre, il aurait fallu que les gens puissent voir la signature de notre entente avec Neil Aspinall (Apple). Dans le contrat principal, il y avait 21 autres contrats. Ça m’a pris une heure et demie pour les signer ! Cette négociation a été un véritable travail de titan. Au lieu d’acheter les droits, comme beaucoup de gens le croient, nous avons créé une coentreprise avec les Beatles. C’est un partenariat 50-50 entre eux et nous. On voulait ainsi donner le ton à notre partenariat. » À quoi Daniel Lamarre attribue-t-il le succès de ces négociations ? « À la patience ! On n’a jamais poussé sur eux. S’il y a une chose à laquelle les gens des Beatles sont allergiques, c’est aux vendeurs. »

4Formé en 1963, Apple Corps représente les intérêts des Beatles sous la supervision de Paul McCartney, Ringo Starr, Yoko Ono et Olivia Harrison. Après le ralentissement de 20 ans qui a suivi la dissolution des Beatles en 1970, la compagnie reprenait ses activités dans les années 90 en mettant de l’avant un nombre important de projets, dont The Beatles Anthology (livre, CD et DVD), destinés à perpétuer l’œuvre des Beatles et à en moderniser l’héritage. Au cours des 15 dernières années, plus de 600 millions d’albums des Beatles ont trouvé preneur dans le monde. À elle seule, la compilation 1 a été vendue à plus de 27 millions d’exemplaires.

5Le logo de LOVE, une création conjointe du Cirque du Soleil et de l’agence québécoise Diésel, met d’abord en évidence les Beatles. « Pour nous, explique Daniel Lamarre, c’était important que ce spectacle soit le spectacle des Beatles puisque nous avons déjà beaucoup de spectacles à Vegas. (…) Ce n’est pas un compromis. C’était notre proposition. »

6Atteint du syndrome de l’imposteur, le metteur en scène Dominic Champagne a dû se pincer quelques fois pour voir s’il ne rêvait pas au cours des deux dernières années. C’est bien à lui qu’a été donné le mandat de mettre en images la musique des Beatles dans LOVE. « C’était le spectacle impossible à créer. La réalisation de ce projet a été un long et pénible chemin (a long and winding road). Mais il s’agissait en même temps de tout un privilège ! C’était incroyable pour moi d’être celui qui était assis aux studios d’Abbey Road à rêver à ce qu’on pourrait faire avec ces chansons. Je suis emballé de voir que le spectacle impossible est devenu un rêve possible. Tout cela n’aurait pas été réalisable sans la générosité et l’amitié de Sir George et Giles Martin. »

7Après s’être vu confier la tâche gigantesque de créer la trame sonore de The Beatles LOVE, le duo père-fils George-Giles Martin a voulu tester la latitude qui lui avait été promise en présentant au comité des Beatles une version reggae de Hey Jude ! « Bien sûr, ils ont tout de suite compris que c’était une blague, a indiqué le plus jeune des Martin, mais il était clair, à partir de ce moment, qu’ils nous faisaient confiance. »

8Loin d’être la première création conjointe de Sir George et Giles Martin, LOVE s’ajoute à une liste d’accomplissements conjoints comprenant The Beatles Anthology, The Glory of Gershwin et In My Life (1998), une compilation de pièces des Beatles interprétées par des artistes de renom (Phil Collins, Céline Dion, Bobby McFerrin). Sur le plan personnel, Giles Martin, 37 ans, a collaboré à titre de réalisateur ou de mixeur aux albums d’artistes comme Jeff Beck, Elvis Costello, INXS et Kate Bush.

9Plusieurs fans de la musique des Beatles seront peut-être tristes d’apprendre que la pièce A Hard Day’s Night ne fera pas partie de la sélection musicale de The Beatles LOVE. Par contre, son célèbre accord initial, reconnaissable entre tous, lui, fait partie du mixage final de la trame sonore réalisée par les Martin.

10Pour évoquer la période « givrée » des Beatles, le metteur en scène Dominic Champagne a choisi l’approche en douceur. « Il y a un moment psychédélique dans le spectacle. Évidemment, on ne pouvait dissocier les Beatles de l’expérience de la drogue. En même temps, allait-on faire quelque chose d’aussi simpliste que de fumer un joint sur la scène ? On a choisi d’y aller avec la métaphore des buveurs de thé. On avait pensé offrir de l’acide à tout le monde, mais ç’a été écarté ! On a préféré y aller par évocation. (…) De toute façon, les Beatles eux-mêmes parlaient beaucoup de drogue par allusion dans leurs chansons. »
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par flame le Lun 29 Mai - 15:13

Question Wait and See
avatar
flame
Disque Double Platine
Disque Double Platine

Masculin

Poissons
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Driving Rain ... heu ? non ! c'est résolument Flaming Pie !

Date d'inscription : 01/04/2005

Nombre de messages : 1701

http://www.FabStory.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Wingspan le Lun 5 Juin - 22:48

Réjean Tremblay

La Presse

Las Vegas

Ce n'était pas la première officielle de LOVE avec tapis rouge. Celle-là aura lieu le 30 juin. Mais c'était la toute première fois, vendredi soir à Las Vegas, qu'un public effectuait l'hallucinant voyage dans l'univers des Beatles interprété par le Cirque du Soleil.

À la fin du tout premier spectacle LOVE du Cirque du Soleil au Mirage à Las Vegas, vendredi soir, quand le band du Sergent Pepper et toute la troupe du Cirque sont venus danser et marcher au son de la chanson des Beatles, les 1800 privilégiés qui assistaient à cette toute première se sont levés d'un bloc.

Devant eux, un éclatement de couleurs et de sons faisaient vivre la musique géniale des quatre garçons dans le vent. Sir George Martin était debout lui aussi malgré des jambes en mauvais état qui l'obligent à marcher avec une canne. À ses côtés, Quincy Jones, le producteur des plus grands disques de Michael Jackson, tapait des mains au rythme de la marche.




Dans toute la salle du Mirage, transformée au coût de 120 millions de dollars en cirque bleu, tout éclatait. On était un peu sous le choc. On venait d'assister à un spectacle qui n'est plus du cirque. On peut parler de spectacle global quand les acrobates volent dans la salle, quand on danse tout le temps et que les chansons des Beatles vivent dans des sous-textes que leur a trouvés Dominic Champagne, le metteur en scène de cette extravaganza. D'ailleurs, c'est lui que les artistes ont porté en triomphe à la fin du spectacle.

Éparpillés dans la salle, Daniel Lamarre, le président du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, le propriétaire et l'âme de cette immense multinationale, qui présente 15 spectacles dans le monde et sur laquelle le soleil, justement, ne se couche jamais, Gilles Ste-Croix, le vice-président et ancien échassier des premiers jours à Baie-Saint-Paul, et les autres hommes et femmes de confiance de l'organisation, étaient déjà au travail. Ils avaient eu un point de vue différent de leur siège, ils avaient pris des notes. Trop de danse, pas assez d'acrobaties, un peu trop long avant les premiers éclats de couleurs et de musique, resserrer tel numéro, ajuster tel éclairage.

Ce qu'on a vécu vendredi soir à Las Vegas, c'est un match hors-concours. «C'est le 30 juin, soir de la première officielle, que nous allons être vraiment nerveux. On a un mois pour tout roder et c'est à cette étape que Guy Laliberté est encore plus génial», m'expliquait Daniel Lamarre en se dirigeant vers un party «intime» réservé aux artistes du Cirque et aux grands patrons du Mirage et de MGM, la maison mère des hôtels où le Cirque a planté ses «tentes».

L'émotion au rendez-vous

Les fans des Beatles vont certainement être très émus en écoutant les dialogues montés par François Pérusse à partir des bandes des sessions d'enregistrement à Abbey Road. On entend la voix autoritaire de John Lennon, celle remplie d'humour de Ringo et celle, plus sérieuse, de Paul McCartney. George, lui, plus jeune, devait écouter les autres.

Puis, All You Need Is Love retentit et on est plongé dans un univers éclaté avec des danseurs et des acrobates partout. Get Back, Eleanor Rigby, I Want to Hold Your Hand et Drive My Car amorcent ensuite un hallucinant voyage dans l'univers des Beatles.

Dominic Champagne a travaillé deux ans dans les chansons des Beatles pour en découvrir saveur et sous-textes. Ça donne un Blackbird instrumental avec quatre grands oiseaux noirs qui n'arrivent pas vraiment à prendre leur envol ou une Lady Madonna noire et enceinte dansant un hip hop pas très virginal.

Ou un Back in the USSR avec des projections sur les écrans géants qui rappellent un monde tel que le connaissait Paul McCartney quand il a composé cette chanson pastiche de Back in USA du grand Chuck Berry.

Et que dire d'Octopus's Garden et de ses pieuvres luminescentes qui «flottent» dans une salle transformée en une mer profonde et mystérieuse. Et de Lucy in the Sky with Diamonds...

L'interprétation va tellement loin dans certaines chansons qu'il a fallu négocier serré qui pourrait faire quoi dans cette production. D'ailleurs, Jonathan Clyde, le représentant d'Apple Corps dans l'aventure, précisait lors de la soirée qui a suivi que l'interprétation donnée aux chansons est celle de Dominic Champagne. «Ça ne signifie pas que les Beatles avaient tous ces sous-textes en tête quand ils les ont composées.»

Guy Laliberté confirme. «Fallait arriver à un accord. Jamais les Beatles n'ont laissé qui que ce soit contrôler leur créativité artistique. Et jamais personne n'a contrôlé quoi que ce soit dans les créations du Cirque du Soleil. Qui prendrait la décision ultime, les Beatles ou le Cirque? Finalement, on a trouvé une entente à 50-50. Les Beatles gardent le contrôle de la musique et on garde le contrôle sur le contenu scénique. C'est pas un mauvais mix, hein?» racontait Laliberté 15 minutes avant le début du spectacle.

En quête de perfection

Vous le savez déjà, le Cirque du Soleil, ce sont des Québécois. D'ailleurs, au party, ça parlait français partout. Et on sentait encore l'adrénaline animer les artistes et les dirigeants du Cirque et d'Apple Corps.

On m'a longuement expliqué à quel point la soirée avait été difficile pour les artistes. Le plancher avec ses multiples trappes n'est pas encore parfait, les mouvements hypercomplexes des différents câbles ne sont pas totalement contrôlés, tellement qu'il a fallu suspendre la représentation à un certain moment pour permettre à différentes trappes de bien s'ajuster au plancher pendant un numéro, je pense que c'était Mister Kite, bref, c'étaient les critiques de perfectionnistes habitués à la perfection.

Le profane et le grand public, eux, n'ont rien vu. Ils étaient trop embarqués dans un voyage de musique, de costumes, de mouvements, de danses et de couleurs...

Lors de la répétition finale, Daniel Lamarre a demandé à Scott Sibela, le président du Mirage:

- Je pense qu'on est bon pour quelques représentations, n'est-ce-pas? Peut-être quelques années...

- Non. Ce show est là pour toujours. Forever!

Sur un podium, aux côtés d'un Sugar Plum Fairy non conventionnel, une Lady Madonna noire et enceinte danse un hip hop pas très virginal.
Sur Octopus's Garden, des pieuvres luminescentes " flottent " dans la salle du Mirage, transformée en une mer profonde et mystérieuse.
Les spectateurs se sont levés d'un bloc à la fin du tout premier spectacle LOVE du Cirque du Soleil au Mirage à Las Vegas, vendredi soir, quand le band du Sergent Pepper et toute la troupe du Cirque sont venus danser et marcher au son de la chanson des Beatles.
avatar
Wingspan



Masculin

Bélier
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Chaos & Creation

Date d'inscription : 29/03/2005

Nombre de messages : 8225

http://www.geocities.com/beautifulknight2000/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par flame le Mar 6 Juin - 12:52

Quel Cirque ! Shocked
avatar
flame
Disque Double Platine
Disque Double Platine

Masculin

Poissons
Localisation : Paris

Album de Macca Préféré : Driving Rain ... heu ? non ! c'est résolument Flaming Pie !

Date d'inscription : 01/04/2005

Nombre de messages : 1701

http://www.FabStory.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cirque du Soleil...Le 30 juin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum